Orchestre des Campus de Grenoble

Présentation

Créé en 2002, l’Orchestre des Campus de Grenoble permet à ses membres de poursuivre une pratique musicale de haut niveau en complément de leurs études ou activités professionnelles. L’orchestre est une association loi 1901 labellisée par l’Université Grenoble Alpes. Il bénéficie du soutien du volet Rayonnement Social et Culturel de l’IDEX. Il se compose d’étudiants et de membres du personnel universitaire. Il est aussi ouvert aux membres du personnel des organismes de recherche, aux élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble et des écoles de musique de l’agglomération grenobloise. L’orchestre est également ouvert aux musiciens d’autres horizons.

Un orchestre amateur de haut niveau

L’encadrement pédagogique est assuré par des chefs de pupitre professionnels. La direction musicale est confiée à un chef d’orchestre recruté pour trois ans. L’Orchestre des Campus de Grenoble se produit régulièrement sur les principales scènes de l’agglomération, dont l’Auditorium de la MC2 (Maison de la Culture de Grenoble) dans le cadre d’une collaboration biennale avec les Musiciens du Louvre.

L’orchestre dans le cursus universitaire

Les étudiants de l’Orchestre des Campus de Grenoble peuvent valoriser leur pratique orchestrale grâce à l’ETC Formation Musicale et Artistique à l’Université Grenoble Alpes. Si elle n’est pas évaluée par l’Université, l’implication des étudiants au sein du CA constitue une expérience associative apportant des compétences dans différents domaines dont l’organisation d’événements, la communication, la gestion budgétaire, etc.

Histoire de l’orchestre

L’Orchestre des Campus de Grenoble a été créé en 2002 à l’initiative de Pierre Escudier, Directeur de recherches au CNRS et violoniste, avec le soutien de responsables universitaires. Placé sous la baguette de Frédéric Bouaniche jusqu’à 2016, il est dirigé depuis 2018 par Pierre-Adrien Théo.

Un répertoire diversifié

Avec son effectif symphonique, l’orchestre aborde les grandes œuvres de la musique orchestrale, à partir de la période romantique : symphonies, concertos, œuvres avec chœur… Mais il est aussi tourné vers des compositions plus originales avec notamment des musiques de film, de la musique contemporaine, des musiques actuelles, des musiques improvisées. Il participe régulièrement à des projets interdisciplinaires impliquant danse, cirque, arts numériques.

Ouverture à l’international

L’Orchestre des Campus de Grenoble affiche également des ambitions internationales : il invite des musiciens internationaux, accueille des étudiants Erasmus ou issus d’autres programmes d’échanges, et réalise des voyages et échanges avec d’autres orchestres universitaires européens.

Plus qu’un orchestre, un lieu de vie

L’Orchestre des Campus de Grenoble se veut aussi un lieu de rencontre convivial entre étudiants et personnels issus de toutes les composantes de l’Université. S’il n’y a pas de troisième mi-temps en musique, il y a toujours un pot après les concerts, et souvent aussi après les répétitions !

La direction musicale

Pierre-Adrien Théo

Diplômé du Conservatoire de Nantes en percussions et composition, puis de l’École Normale de Paris en direction d’orchestre, formé à l’Université de Saint-Étienne en réalisation en informatique musicale, il a écrit de la musique, dirigé, joué et collaboré avec de nombreux orchestres (Brass Band de Lyon, Musique en Seine…) et avec des compagnies de spectacle vivant, amateures et professionnelles. Il a reçu une bourse de composition de la SACEM en 2010, ainsi qu’un Faust Award pour la création de son application web TouchVoices en 2016.

En 2018, il est nommé chef d’orchestre et directeur musical de l’Orchestre des Campus de Grenoble pour trois ans. Il compose depuis 2018 pour les spectacles de la Cie Acte, compagnie de danse basée à Lyon. Il a notamment écrit la musique de la performance inaugurative de l’Hôtel Dieu à Lyon, et celle de Public.ques, spectacle en création sur le thème de la place des femmes dans l’espace public. Il écrit également des arrangements pour d’autres partenaires dont Scoring Productions.

En tant qu’artiste numérique, il a travaillé avec Laurent Mariusse sur Manifeste 2016 (Ircam, Muse en circuit). Il collabore actuellement avec Didier Ambact sur Stellaris, spectacle alliant musique et vidéo sur le thème des étoiles. Il créé de la vidéo générative sur l’installation Les Veilleurs, origami 2.0, avec Angélique Cormier.

Percussionniste, musicien, il joue aux côtés du Tours Soundpainting Orchestra depuis 2016. En 2019, il entreprend avec Pascal Lenormand (designer énergétique) et Angélique Cormier (compositrice, directrice artistique du Tours Soundpainting Orchestra), l’écriture d’un opéra sur le thème de la transition énergétique, dont la création est prévue pour 2021.

Pierre-Adrien Théo

L’encadrement

L’encadrement pédagogique est assuré par des chefs de pupitre professionnels.

Agnès Pereira
Violon 1 – Agnès Pereira

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de violon de Peter Csaba, Agnès Pereira poursuit ses études auprès de différents solistes tels Jacques Gesthem, Elisabeth Balmas, Jacques Prat, Marie-Annick Nicolas, Nejmi Succari et passe une année à la Julliard School de New York.
Chambriste au côté notamment du violoncelliste Alain Meunier, elle se produit avec Miguel Angel Estrella à Buenos Aires. L’Ambassade de France à Washington DC l’invite à se produire comme soliste dans le cadre des concerts de l’Université George Washington pour une création d’Odile Perceau. Sous l’égide de l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique en France, elle est invitée à jouer un programme Pergolese-Perceau dans le cadre prestigieux de la Sainte-Chapelle à Paris. Plusieurs récitals s’en suivront.
Professeur au Conservatoire de Musique de Voiron, elle est depuis 1994 titulaire de l’Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire et joue régulièrement avec l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, le National de Lyon, l’Orchestre de Caen, l’Ensemble Instrumental de Grenoble, l’Orchestre de l’Opéra de Marseille…
Agnès Pereira joue un violon de Gagliano de 1763, mis à sa disposition par le Musée Mainssieux de Voiron.

Denis Jeannet
Violoncelle – Denis Jeannet

Après des études de violoncelle, de musique de chambre et d’écriture musicale à Chambéry et Grenoble, il se perfectionne auprès de Reine Flachot à l’Ecole Normale de Musique de Paris, et obtient une licence de concert. Il bénéficie aussi, lors de master classes, des conseils de Frédéric Lodéon, Arto Noras, Emmanuel Krivine, Jean-François Zygel, Olivier Greif…
Passionné par la musique de chambre, il participe à la création de l’ensemble Le temps retrouvé, qui explore la musique du XX ème siècle, ainsi qu’à celle du Quatuor à cordes Altaïr. Il fonde et dirige l’orchestre Les cordes sensibles et l’ensemble de violoncelles TuttiCelli. Il a joué en soliste avec l’Ensemble Instrumental de Grenoble, l’orchestre Scherzando, l’Orchestre des Campus et l’Orchestre Symphonique Universitaire de Grenoble, l’Ensemble Musical de Chambéry…
Il enseigne le violoncelle et la musique d’ensemble dans les conservatoires de Meylan, Saint Martin d’Hères et Fontaine.

Till Véron
Cor – Till Véron

Né en Allemagne, Till Veron débute le cor à l’école de musique de Coutances, dans la Manche. Il continue ensuite sa formation aux Conservatoires de Caen, Gennevilliers et Rueil-Malmaison, en parallèle d’études d’Arts du Spectacle.
En 2009, il intègre la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Jean-Pierre Berry, études lui permettant d’obtenir un Master en Pédagogie Musicale.
Passionné de musique ancienne, il se perfectionne au cor naturel auprès de Thomas Müller à la Haute École de Musique de Berne (Suisse).
Également très intéressé par la création contemporaine, il joue dans diverses formations en Suisse : Contrechamps, Ensemble Matka, Ensemble Vidya.
Il enseigne actuellement au Conservatoire de Grenoble.

Carole Maupas
Violon 2 – Carole Maupas

Après avoir commencé l’apprentissage du violon et du piano, Carole Maupas poursuit ses études musicales au sein des conservatoires de Grenoble, Annecy et Romans.
Elle obtient son DFEM d’écriture dans la classe de François Luzignant à Grenoble et son DEM en violon, mention TB, dans la classe de Sabine Debruyne à Romans, parallèlement à un Baccalauréat Scientifique et un DEUG de psychologie. Elle se perfectionne aux côtés de Robert Zimanski, professeur au Conservatoire Supérieur de Genève et violon solo à l’Orchestre de la Suisse Romande.
Passionnée par les relations humaines et la pédagogie, Carole Maupas enseigne la pratique du violon dans la région Grenobloise depuis 1999. Elle est aujourd’hui titulaire de la fonction publique et professeur à l’EMMD de Tullins (38), où elle continue à se former, entre autre à la direction d’orchestre et à la méthode Alexander appliquée aux instruments à cordes.
Carole Maupas se produit très tôt dans divers ensembles musicaux, en musique de chambre, orchestres de chambre et symphoniques, abordant des répertoires très variés, notamment au sein du quatuor à cordes ISIS, du groupe « Fragancia De Tango », de l’Ensemble Instrumental DAUPHINELLE, de l’orchestre ORCHIDEE, et autres ensembles avec Choeurs, ainsi que divers Opéras.

Dominique Rochet
Contrebasse – Dominique Rochet

Dominique Rochet commence la musique à l’âge de 7 ans avec l’apprentissage du tuba puis se tourne à près de 20 ans vers la contrebasse. Avec cet instrument, il obtient son Diplôme d’Études Musicales en 1997 au conservatoire de Grenoble (classe de Philippe Guingouain). Il joue depuis 2004 à l’Orchestre Symphonique Saint-Etienne-Loire (42), et collabore fréquemment avec d’autres phalanges symphoniques françaises (Lyon, Limoges, Avignon, Tours…) tout en explorant régulièrement le domaine de la musique de chambre.
Grâce à ses différentes rencontres au gré de son cheminement, il est souvent amené à s’impliquer dans divers projets musicaux de styles et de formes variés.
La transmission faisant pour lui partie intégrante d’une activité artistique, titulaire du Diplôme d’État puis du Certificat d’Aptitude de professeur de musique, c’est dans ce but qu’il intervient au sein de l’Orchestre des Campus de Grenoble, et il enseigne par ailleurs la contrebasse au Conservatoire à Rayonnement Régional de Limoges (87) après plusieurs années d’enseignement en Rhône-Alpes.

Catherine Simon
Alto – Catherine Simon

Chef de pupitre des altistes, elle a obtenu de nombreux prix dont le Premier Prix d’alto et de Musique De Chambre de l’Union des Conservatoires de la Seine-Saint-Denis et des Conservatoires de Paris. Catherine Simon-Broux étudie ensuite auprès d’Erwin Schiffer et obtient, en 1992, le Premier Prix du Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle joue alors, dans différents orchestres (Orchestre Symphonique du Mans, Atelier instrumental de Paris), en tant qu’altiste ou soliste et a même l’honneur d’interpréter, en 1994, la création du concerto pour alto d’Albert Cellac avec l’Ensemble Instrumental de Saint-Quentin en Yvelines, dont elle est l’alto solo.
Iséroise depuis 1995, elle commence par jouer avec l’Ensemble Instrumental de Grenoble où elle sera dirigée par de grands noms comme Régis Pasquier, Stéphane Cardon, Jean-Claude Malgoire, Patrice Fontanarosa, Jean-Jacques Kantorow… Elle tient depuis, la place d’alto solo à l’Orchestre des Campus de Grenoble. Catherine Simon-Broux enseigne l’alto dans les Conservatoires à Rayonnement Communale d’Eybens et de Domène. Elle est également membre du Trio Mélisande et de l’ensemble Le Jardin Musical, spécialisé en musique Baroque.

Valerie Smaniotto
Hautbois – Valérie Smaniotto

Actuellement Professeur de hautbois au Conservatoire National de Région de Grenoble, Valérie Smaniotto possède un parcours musical très riche : elle obtient en 1994 le Diplôme National d’Etudes Supérieures Musicales du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Jean-Christophe Gayot (Orchestre de Radio France) et Guy Laroche (Orchestre National de Lyon).
Dès lors, elle se produit au sein de formations de chambre (Ensemble Instrumental de Grenoble, Orchestre des Pays de Savoie…) et de grandes formations symphoniques (Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National de Lyon…), sous la direction de chefs prestigieux (Michel Plasson, Eliahu Inbal, Philippe Bender, David Robertson…).
Aujourd’hui elle partage son activité artistique entre la pratique d’orchestre, la musique de chambre et l’enseignement du hautbois. Elle joue régulièrement au sein de l’Orchestre des Pays de Savoie.

Photo © Claire Deroin

Les partenaires

Partenaires musicaux

Isabelle Roche, professeure de percussions au CRR de Grenoble, intervient en renfort du pupitre de percussions lors des concerts de l’Orchestre des Campus. Un partenariat avec les Musiciens du Louvre mène à la réalisation, tous les 2 ans, d’un concert commun dans l’Auditorium de la MC2. Ces concerts sont une opportunité pour les musiciens de l’orchestre de jouer aux côtés d’instrumentistes professionnels et d’accompagner des solistes de renommée internationale sous la direction de chefs invités prestigieux : Anne Gastinel et Sébastien Rouland en 2017, Bruno Philippe et Pierre Dumoussaud en 2019. L’Orchestre des Campus collabore régulièrement avec LOV – L’Orchestre du Voironnais, composé d’élèves du réseau des écoles de musique du Pays Voironnais. Ces collaborations donnent lieu à des concerts au Grand Angle de Voiron : Peer Gynt en 2019, L’Horloge et le Pantin en 2020. L’orchestre des Campus réalise ponctuellement des projets en partenariat avec : le Festival Détours de Babel, le SGO – Student Groove Orchestra, le Chœur Universitaire de Grenoble, le groupe Auspex.

Autres partenaires

L’Orchestre des Campus est soutenu par l’Université Grenoble Alpes, le Volet Rayonnement social et culturel de l’IDEX Université Grenoble Alpes, la Ville de Grenoble et le Département de l’Isère. Plusieurs structures de l’agglomération grenobloise mettent à disposition de l’orchestre du matériel pour les concerts ou des locaux de répétition : le Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble, le Conservatoire à Rayonnement Communal d’Eybens, l’Harmonie de Grenoble, EVE – Espace Vie Etudiante.